L’intégrale : le bilan après 7 mois.

Très heureux de voir évoluer jour après jour la vie de l’intégrale de Thormaë, qui ne cesse de trouver de nouveaux lecteurs !

intégrale

Sans secret, c’est principalement la version numérique qui fonctionne le mieux, même si la version brochée continue d’avoir du succès. Je suis également très étonné de voir les résultats des pages lues par jour, via le programme d’Amazon KDP sélect. Le livre a tourné autours de 2.500 pages lues par jour, avec des pics frisant les 5000 pages par jours !

Quoté 5 étoiles, tout comme ses petits frères, voici quelques extraits de commentaires. Merci de tout coeur à mes lecteurs pour leurs feed-back !

« Un magnifique ouvrage plein de leçons de vie et surtout rempli d’Amour ! Tous ces êtres si différents vivant sur une même planète et ce combat de l’ombre contre la lumière c’est magique. » (Monique Corse)

« Hormis l’histoire en elle-même qui est superbement écrite, j’ai apprécié ce que cette lecture de Thormäe m’a apporté humainement. J’y ai appris plus que la simple lecture… J’y ai compris la vie d’aujourd’hui. » (Louve Sylvie)

« Magnifique. J’ai adoré. Plus j’avancais dans l’histoire plus je faisais parti de thormaë. Je sais que l’histoire doit prendre fin à un moment mais je n’avais pas envie qu’elle s’arrête. J’ai même recopié un échange avec Bey Sadoun que vais épingler au mur. » (I.Crauwels)

Pour vous procurer le livre, c’est par ici !

 

Finaliste du Prix Fantasy des Booktubers 2016 !

Capture d_écran 2017-03-06 à 12.39.13

Difficile de décrire ma joie d’être finaliste de ce prix convoité cette année par près de 300 écrivains… C’est une très belle nouvelle et cela me motive d’autant plus pour continuer à développer mon univers.

Vous êtes déjà plusieurs milliers à avoir franchi les portes de Thormaë et à fouler le sol de mes terres lointaines ! Chaque jour de nouveaux explorateurs et chaque jour un peu plus d’allégresse et de motivation pour vous proposer de nouveaux périples et de nouvelles pages…

Merci, merci, merci pour votre soutien ! J’ai déjà reçu plus de 260 commentaires 5 étoiles sur amazon, vous avez contribué à cette réussite et sans vous, cette aventure n’aurait pas été possible.

Je profite de cette belle nouvelle pour faire 2 annonces :

  • J’ai choisi le site Bookelis, organisateur de ce concours, pour distribuer mes ebooks sur l’ensemble des plateformes. Je remercie leur équipe très professionnelle d’avoir pensé à ce concours taillé pour des auteurs comme moi qui ont choisi d’écrire en toute indépendance et qui croient au nouveau modèle offert par le marché du livre numérique.

 

  • J’ai décidé de proposer une version intégrale de ma duologie Thormäe. Le but est de susciter une lecture d’une traite, sans aucun répit jusqu’au point final ! C’est aussi un bon moyen de soulager les portefeuilles, puisque la version brochée est 30 % moins chère. (Attention, uniquement disponible sur Amazon pour le moment)

 

A bientôt !

 

La suite de « A la croisée des Mondes » de Philip Pullman !

pullman

Voici une suite qui aura de grande chance de se retrouver dans ma PAL ^^. Je partage l’article publié sur Ebalkin:

Son fameux The Book of Dust ne comprendra donc pas qu’un seul tome.
Le projet a en effet enflé au point d’atteindre les dimensions d’une trilogie, qui se déroulera à deux époques différentes (et à Londres et Oxford), notamment pour l’une des deux des passages de l’enfance de Lyra Belacqua, comme une sorte de préquelle, tout en explorant en parallèle sa vie d’adulte dans l’autre époque abordée. D’autres personnages de la trilogie originelle apparaîtront eux aussi dans cette suite, comme Pullman l’a confirmé lui-même. Le premier tome est d’ores et déjà prévu pour le 19 octobre prochain en librairie, en langue anglaise en tout cas. On ne sait pas si la trilogie entière est pour ainsi dire « terminée » (d’aucuns pourraient dire que l’auteur a eu largement le temps pour au moins finaliser un premier jet de l’ensemble…), mais l’éditeur a promis qu’il ne faudrait pas attendre dix-sept ans en tout cas avant de découvrir la suite ! Et la BBC affirme de son côté que les deux premiers tomes sont bouclés et que Pullman travaille déjà sur le troisième et dernier.
Pendant ce temps, on attend toujours que la nouvelle adaptation dA la croisée des mondes produite justement par la BBC et annoncée l’an passé bouge, d’autant que l’on parle tout de même d’une première saison de huit épisodes, suivie de peut-être trois ou quatre autres. Bref, encore une fois, de quelque chose de très ambitieux

Lien vers l’article :

http://www.elbakin.net/fantasy/news/A-la-croisee-des-mondes/24575-Philip-Pullman-annonce-une-trilogie-pour-la-suite-dA-la-croisee-des-mondes

Interview Radio Judaica

Merci à Marie De Potter pour son interview, ainsi que pour le montage vidéo !

En direct, c’est difficile d’expliquer pourquoi on écrit, ce qui nous anime, etc. J’essaie d’y répondre mais face à un micro, l’exercice n’est pas facile. J’avais aussi envie de parler du monde invisible, de toutes ces choses extaordinaires, ces miracles de la vie qui sont en nous et à l’extérieur de nous… J’avais envie de parler  de notre petite voix intérieure, de l’amour, de la lumière, etc. Et je me rend compte que justement, si j’ai choisi l’écriture comme moyen d’expression, c’est pour prendre le temps de parler de ces choses-là…

Première chronique pour le tome 2 !

Capture d’écran 2016-09-02 à 11.55.51

Et voilà, la première chronique du tome 2 vient d’arriver sur la toile. Merci à Sophie Songe pour ce retour qui me fait chaud au coeur !

« On se retrouve dans cet opus au-delà de la quête et au coeur de l’action. L’auteur nous guide sur le chemin de l’apprentissage, du questionnement et de la réflexion… »

« A travers ses personnages, son univers, ses décors, on file et on se rapproche des frontières de l’absolu, de la Vérité. Les thèmes sont immuables et honorables. On se sent porté par la force et la connexion entre le mystère et le mystique évaporé. A la fois sombre et lumineux, il réside une certaine unité dans les paradoxes. La magie est omniprésente, sensible et éphémère à travers la nature ancrée en l’humain. Le périple est long, lent, sinueux et il faut passer des étapes, s’ouvrir et digérer… Le combat est inlassable, le sang, la mort jaillissent de toute part. Au fur et à mesure de notre traversée, les portes se multiplient à l’infini n’en finissant pas d’étancher notre soif de connaissance et d’appartenance à la vie.

L’écriture est animée, philosophique, hypnotique. On y parle d’amour, du sacré, du divin dans une musicalité qui n’est pas sans rappeler l’harmonie. Il n’y a pas de hasard, mais des concordances, des résonances que l’on sème et qui se reflètent pour mieux s’intérioriser.

C’est un roman qui s’éprouve et se lit entre les lignes. Un voyage merveilleux dans votre paix et dans votre âme. La lumière ne prend que tout son sens dans l’obscurité des ténèbres… »

Retrouvez le blog de Sophie songe ici pour les curieux !

L’année qui commence…

Au chapitre des bonnes résolutions, j’ai décidé de consacrer plus de temps à écrire cette année.

Pour être honnête, je n’ai en réalité pas beaucoup écrit ces derniers mois, consacrant mon temps libre à corriger/améliorer les deux premiers tomes de Thormäe qui traînaient dans mon tiroir depuis bien trop longtemps…

Mais en tombant ce matin sur le graphique des pages lues sur Amazon par les abonné(e)s (les clients amazon qui paient 9,99€ pour emprunter autant de livres qu’ils le veulent) quelle belle surprise de voir 4811 pages lues le premier janvier ! (sans compter ceux qui ont acheté les livres en version papier ou numérique)

Waouw ! Pas de doute, cela m’encourage à continuer !

 

 

 

capture-decran-2017-01-02-a-15-06-55

Au premier jour de l’an…

enfant

 

« Dans certains pays il est de tradition que, le premier jour de l’an, les enfants se lèvent très tôt et sortent dans les rues pour aller frapper aux portes des voisins : dès qu’on leur ouvre, ils prononcent des souhaits, des bénédictions, afin que toute l’année soit favorable aux habitants de cette demeure. J’ai connu, moi aussi, cette coutume en Bulgarie. Le matin du premier janvier, on envoyait les enfants souhaiter la bonne année dans les maisons du voisinage. Ils tenaient à la main une petite branche de cornouiller à laquelle on accrochait parfois des rubans ; avec cette branche ils devaient toucher toutes les personnes de la maison en prononçant de bons souhaits. On pense que les enfants sont purs, innocents, ils ne peuvent donc apporter que de bonnes choses, et il est important que l’année commence sous le signe de la pureté et des bénédictions.
Ce sont là des traditions qui doivent être respectées, sinon extérieurement, du moins intérieurement. Vous aussi, au premier jour de l’année, pensez à la première visite que vous allez recevoir, à la première présence que vous allez accueillir en vous, et préparez-vous : faites que cette première visite soit celle de la lumière afin que toute votre année soit illuminée. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov